Skip to content

De nouvelles annonces pour l’enseignement français à l’étranger

Aujourd’hui, Jean Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères présentait en conférence de presse les grandes mesures pour valoriser le l’enseignement Français à l’étranger. Fidèle à la volonté du Président de la République, cette nouvelle vision devrait permettre de valoriser ce vaste réseau d’établissements qui participent au rayonnement de la France à l’international.

 

Durant son intervention, M. Le Drian a décrit le plan de développement de l’enseignement français à l’étranger en quatre axes, permettant de répondre à l’ambition annoncée de doublement du nombre d’élèves et d’une qualité renforcée des enseignements.

 

Renforcer l’attractivité de l’offre pédagogique et éducative

• En valorisant à travers le réseau des lycées français de l’étranger les nouveautés de la réforme du bac, qui tout en préservant la spécificité du modèle traditionnel français introduit une plus grande souplesse dans le parcours de l’étudiant. Il sera ainsi mieux préparé à ses futures études supérieures en France ou l’étranger.

• En renforçant l’enseignement plurilingue, avec la création de nouvelles sections internationales, européennes et orientales.

• En faisant du réseau un laboratoire de l’innovation, résolument tourné vers les sciences informatiques et numériques.

 

Développer le réseau actuel et accompagner la création de nouvelles écoles

• En encourageant la création de nouvelles écoles, notamment en facilitant le processus d’homologation.

• En mettant en place de nouvelles filières de recrutement d’enseignants, via de nouveaux dispositifs de formation, comme un certificat d’aptitude à participer à l’enseignement français à l’étranger (CAPEFE), ou des pôles régionaux de formation à l’étranger.

 

Mieux associer les familles à la vie des établissements et du réseau

• En renforçant l’intégration des familles dans la gouvernance des établissements.

• En les incluant plus, au niveau national, dans le conseil d’administration de l’AEFE.

 

Des moyens au service du développement de l’enseignement français à l’étranger

• Des moyens humains renforcés avec 1 000 personnels supplémentaires, titulaires du Ministère de l’Éducation nationale, détachés d’ici 2030, pour atteindre 10 000 personnes au total.

• Des moyens budgétaires supplémentaires avec 25 millions d’euros supplémentaires de l’État pour l’AEFE.

Pieyre-Alexandre Anglade

Permanence parlementaire

Silversquare Europe

Square de Meeûs 35

1000 Bruxelles

Belgique

Nos réseaux sociaux

X